jp pellegry [le blog]

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 23 juin 2006

Poterie à Bordeaux


Lire la suite

mercredi 10 mai 2006

La boutique d'iPharos ter

Fort déçu des performances du .eu en terme de référencement, et n'ayant pas envie d'attendre que Mister Google se décide à considérer que la France est bien dans l'Europe , j'ai basculé le site d'iPharos sous un nouveau .fr. Ce sera donc caseo.fr ! sous Joomla avec boutique et tout le toutim.

Bon pour le référencement ce n'est pas Dotclear mais c'est tout de même plus "user friendly" ...

jeudi 20 avril 2006

Petit test sur le référencement des .eu par google

Un autre petit test ...

Prenons un site français au hasard en .eu. Celui de l'ENSAS, école d'architecture à Strasbourg convient très bien et après vérification avec un Traceroute ses serveurs sont bien en France (Amen).

Tapons une requête "ensas" et "ensas.eu" sur google et ce que je disais dans le post précédent se confirme : le site est bien présent dans les résultats en page "Web" et "Pages francophones" mais DISPARAIT TOTALEMENT DES PAGES "FRANCE" !

Bref pour Google la France n'est pas dans l'Europe et moi je suis dans la m... * avec mon site d'e-commerce en .eu !

 

* lire "mouise" bien sur

mercredi 19 avril 2006

Aucun site en .eu n'est référencé sur Google en pages France !

Je viens de faire le test suivant sur Google.

J'ai effectué une requête avec "site:*.fr". Résultat environ 500 000 000 de pages répertoriées que ce soit en "Web", "Pages francophones" ou "France".

En tapant site:*.eu on a 181 000 pour une recherche "Web", 12 100 pour une recherche "Pages francophones" et ... 0 pour une recherche "France".

Bref Google ne prend pas en compte la localisation géographique du serveur et exclue de ses résultats tous les sites en .eu sur une requête "France".

Sur msn, en tapant caseo.eu le site apparait bien dans les résultats mais disparaît si on restreint à une requête "France"

C'est catastrophique au niveau du référencement pour qui, comme moi, vient de lancer un site de e-commerce avec une extension en .eu

 

Et y fait quoi google ?

J'ai eu beau placer ça et la sur ce blog et celui d'iPharos quelques liens vers le nouveau site http://www.caseo.eu (et hop un de plus) rien n'y fait !

Les robots de Google ne sont toujours pas passés (contrairement à msn, ask jeeves, pompos et yahoo) ! D'ailleurs ça fait quelques temps que je ne les voit plus sur ce blog  !

Ca fait grêve un robot ???

MAJ : Oups ... il suffisait de lui demander ... m'sieur google vient de passer moins de trois minutes après la publication de ce billet ! Hé m'sieur google tu peux aller voir mon p'tit site en .eu ? pour de l'e-commerce ça m'arrangerait un peu !!!

dimanche 12 février 2006

La boutique d'iPharros bis

Je viens de mettre en place une tentative de solution au message précédent.

Si Dotclear est, à mon avis, un des meilleurs moteur de blog, je suis peut-être allé un peu loin dans sa tranformation en boutique.

Alors voici une maquette sous Joomla (ex Mambo) avec le composant Virtuemart (ex PHPShop).

http://caseo.ipharos.fr un nouveau nom de domaine et en .eu : http://www.caseo.eu

Vous en pensez quoi ?

J'ai toutefois une petite inquiétude : Joomla sera-t-il aussi "Google friendly" que Dotclear qui est époustouflant sur ce point

vendredi 3 février 2006

La boutique d'iPharos, regard critique

A dire vrai je ne suis pas totalement satisfait du site actuel d'iPharos. A vouloir trop modifier un moteur de blog pour en faire un cms, j'ai l'impression que l'ensemble manque de clareté.

C'est ce billet qui a confirmé mes interrogations et la question de l'auteur m'interpelle un tantinet. Jugez vous-même :

La question est : Quel site vous parait le plus attractif et incite à l’action voulue ? (visite des autres pages du site, prise de contact par mail, achat) ?

Je ne suis pas un fan des sites hyper graphiques et privilégie largement le contenu (d'où l'utilisation systématiques de CMS et de moteurs de blogs pour mes sites), mais franchement quand il est possible d'allier les deux ce n'est tout de même pas plus mal ! Merci donc à Jérome de me l'avoir rappelé. Au passage celui-ci a réalisé une superbe intégration OsCommerce / Dotclear pour une fraise belge.

Plus génant, je me pose une autre question, plus stratégique cette fois sur la cohérence de la présence sur un même site de régulateurs de températures pour contructeurs amateurs de fours de poterie et de la peinture naturelle Caséo. 25 ans après avoir été baisé* par Jacques Séguéla le charme a un peu vieilli et il me faut me rappeler l'USP (Unique Selling Proposition d'Ogilvy) et que iPharos pour le moment ne "lave pas plus blanc".

Je m'interroge donc sur la justification de la création d'un site exclusivement dédié à cette peinture naturelle et pour l'instant j'ai l'impression que ce serait une bonne idée. Votre opinion ?

(* pas de méprise SVP, en effet, en décembre 1980 alors que le j'interviewais pour le compte de l'éphémère journal "Réussites" qu'avait créé Philippe Bouvard, Jacques Séguéla avait commencé l'entretien en me gratifiant d'un baiser sur le front ... Surprenant pour l'étudiant que j'étais à l'époque ... )

mercredi 1 février 2006

Comment faire un videocast

Depuis quelques jours je me dit que ce serait pas mal de faire quelques videocasts pour mon site pro. Il y aurait quelques petites choses sympa à faire dans le style de ce que propose Laurent Deséchalliers dans un commentaire à une note d'Olivier Martineau.

Grace à Fuzz qui est un site de publication et de notation de news, découvert en regardant mon compteur de visite, j'ai trouvé un groupe de profs très sympa qui vous explique comment faire votre vidéo. C'est en anglais mais très compréhensible ... et plein d'humour !

Vous voulez voir mes profs ?

 

 

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

lundi 30 janvier 2006

On arrête tout !

Adieu Corporate Blogging et Content Management System ! Foin désormais de ces technologies au profit des entreprises d'Aquitaine. Je les vais les garder pour moi et au service du développement d'iPharos. Qu'elles continuent donc à se pâmer devant leurs sites zombie en flash, je m'en poncepilatise* !

Si d'aventure certaines se posaient la question de QUI serait capable de leur faire un site plus destiné à les aider dans leur stratégie web qu'à satisfaire l'ego  du PDG (et la commission du commercial de l'agence web) et si on me demandait mon avis (ce dont je doute fort), alors je leurs conseillerais trois prestataires sérieux et compétents :

  1. Le premier
  2. Le second
  3. Le troisième

Juré je n'ai aucune com ...

* Poncepilatiser : action consistant à se laver les mains avec une pierre ponce sur le Mont Pilâte. Ce dernier étant une montagne gonflée à l'air chaud sur laquelle pousse exclusivement des rosiers (souvent ortographié "rozier" en vieux françois).

samedi 29 octobre 2005

Les blogs sur Sud-Ouest

Pour ceux qui ont raté l'article de Sud-Ouest sus mentionné dans le précédent billet , vous pouvez le retrouver en Pdf sur le site de Bertrand Duperrin en photo avec l'incontournable et excellent Jean-Michel Gautheron.

Juste une petite Druckerisation : "Jean-Michel si tu me lit " ... Au fait Jean-Michel, tu as un blog ?

Et même avec l'aide de Sud-Ouest !

Notre quotidien local a fait paraître il y a peu de temps un excellent article sur les blogs qui n'est hélas plus en ligne.

Horriblement vexé de ne pas être cité dans l'article ( je plaisante !) contrairement à mon ami jean-luc, je surveille auprès de lui les retombées commerciales qu'il a pu en retirer.

Nada, quetchi, macache, woilou ! rien ! que dalle ! à part un rendez-vous dans lequel une grosse boite locale s'est foutue de sa g... . Mais il vous contera cela lui même un jour s'il le décide.

Combien de temps encore nos entreprises locales vont-elles rester à la traîne ?

Combien de temps encore vont-elles succomber aux charmes des sites zombies en html qui ne servent plus à rien ?

Combien d'entre elles envisagent aujourd'hui de faire un blog d'entreprise ou de troquer leur site en html en blog ? Si vous regardez le nouveau site d'iPharos, franchement vous devinez que c'est un blog ? et pourtant moins de deux jours après sa mise en ligne il était référencé par les trois plus gros moteurs de recherche du marché !

Dois-je embaucher quelques jeunes commerciaux pour aller faire des "opérations commando" dans les zones industrielles en les payant 100% à la commission, histoire de faire comme certaines société très "marketing américain" ?

J'ai beau être seul chez iPharos, je ne continue pas moins à appeler de mes voeux la règle des deux con :

      • CONseil
      • CONfiance

Hélas je ne suis pas sur que mon banquier me donne raison !

 

mercredi 27 juillet 2005

Introduction d'un site web en flash

Votre site s'ouvre avec une belle page d'introduction en Flash ?

Outre le fait de vous situer à la 37ème page de Google (résultat d'une requête effectuée lors d'un test publié sur le blog d'iPharos) voici ce que vous risquez :

Lire la suite

vendredi 22 juillet 2005

Le blog c'est bon pour les ânes

Rassurez-vous, il s'agit des vrais, ceux qui font hi-han et qui servent dans une médiation éducative ou thérapeutique à aider les enfants un peu différents des autres (je préfère ce terme à celui d'handicapés).

Ce n'est pas grand chose mais je suis assez fier que la première réalisation d'iPharos ai été de tenir son affirmation d'entreprise citoyenne en réalisant gracieusement le site de cette association. Et c'est un blog !

Il reste quelques bricoles à faire sur le site d'ânikouna et je vais donner leur donner un coup de main pour réaliser les premiers billets.

vendredi 1 juillet 2005

La viticulture se dope au flash

Comme chaque semaine j'ai fait le tour des sites des principales web agencies (pardon agences internet) d'Aquitaine. C'est une contrainte (si tant est que s'en soit vraiment une ...) que je me suis fixé dans le cadre du développement d'iPharos.

Compte tenu de l'absence de nouveautés ou de mise à jour des sites de mes concurrents confrères depuis quelques temps, j'ai décidé d'effectuer cette fois une recherche thématique et, vinexpo aidant, c'est le domaine du vin que j'ai retenu.

Première étape donc, récolter des noms de châteaux dans les nombreux articles parus dans la presse locale : des très connus, des moyennement connus et des obscurs. Au passage pour les lecteurs non locaux, dans notre belle région « château » n'est pas synonyme de belle demeure ancestrale bardée de créneaux et de mâchicoulis, mais le nom donné à une exploitation vinicole même si la maisonnée est aussi belle qu’un préfabriqué des années 70.

Deuxième étape, taper sur google le nom dudit château. Cela me semblait la voie la plus rapide pour accéder au site. Et bien sauf pour la plupart des grands crus bien connus ce n’est pas si évident. Bien souvent je suis tombé sur un certain nombre de moteurs « annexes » et polluants qui sentaient bon le « référencement automatique dans plusieurs centaines de moteurs de recherche pour la modique somme de xxx euros ».

Et ensuite ? Ben je me suis demandé si le marché n’avait pas été trusté par une seule agence ! Tous ces sites sont basés sur le même modèle avec souvent une introduction en flash puis une belle page remplie de quelques photos bien assemblées pour en faire une belle image reprenant les chaix, les vignes, les propriétaires etc… avec au centre le nom du château reprenant la même typographie que celle des étiquettes des bouteilles.

Le reste du site ? 3 ou 4 jolies pages statiques généralement nommées « présentation », « nos produits », « commande » (avec des tarifs non mis à jour depuis parfois 2 ou 3 ans) et « contact ».

J’ai du mal à voir la démarche marketing qui a présidé à la création de tels sites. J’essaie de me mettre à la place de l’acheteur potentiel et je me demande encore pourquoi j’irai acheter mon vin chez tel ou tel producteur. L’investissement a-t-il au moins été couvert par des ventes supplémentaires, l’arrivée nouveaux marchés ?

Le calcul de la rentabilité du site internet est relativement simple : il suffit de diviser le coût du site par la marge nette unitaire avant impôts de chaque bouteille pour mesurer le nombre de cols supplémentaires à vendre pour au moins couvrir l’investissement.

Je connais mal ce secteur mais que crois que je vais essayer d'y proposer les services d'iPharos !

Pour ma part j’ai fait ma dernière commande de quelques caisses de Médoc auprès d’un copain qui a une petite exploitation et qui n’arrive pas à s’en sortir. Son vin n’est peut-être pas LE meilleur (encore que dans sa gamme il soit excellent) mais j’ai fait une bonne action.