jp pellegry [le blog]

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 16 mai 2006

Colle naturelle et ecologique pour bois

Je l'avais évoquée il y a déjà quelques mois ( http://jpp.ipharos.fr/index.php/2005/11/05/57-diversification-1-les-colles-a-la-caseine ) et ça y est elle sortie !

Dans la version actuelle (non certifiée) il s'agit d'une colle que l'on qualifiera de "menuiserie" et qui convient parfaitement pour le collage de tous les bois tendres et résineux restant sous abri.

Je suis en train de mettre en place une procédure d'étude et de certification pour cette colle afin qu'elle puisse être utilisée par les professionnels du panneautage (normes EN-204 ss) et du lamellé-collé (EN 301 ss, adhésif de type 2) dans le cadre de fabrications ou de constructions bénéficiant du label HQE (Haute Qualité Environnementale).

Elle est en vente sur le site http://www.caseo.fr

INNOVATION 2010 : Pour la première fois une colle totalement naturelle liquide à la caséine a été mise au point. Le collage écologique devient aussi facile qu'avec iune colle blanche ! Tous les détails sur notre CASECOL sur le nouveau site d'ipharos : http://www.ipharos.fr/colles-caseine.html

mardi 11 avril 2006

Mise en place d'un réseau de distribution ... pas si simple !

Première nouvelle du jour, il semblerait qu'un grand de la distribution spécialisé dans le bricolage soit tenté de faire un test dans un de ses magasins bordelais avec la peinture naturelle CASEO TRADITION que fabrique ma petite entreprise !

Et ce sont les problèmes qui commencent !

Bon je ne vais pas me plaindre, c'est moi qui ai décidé de booster un peu le développement d'iPharos en mettant en place un réseau de distribution. Il faut dire que facturer des frais de port d'un montant égal au prix du produit ça freine un peu les ventes.

Mais qui dit revendeur dit : emballage adéquat (et non plus simple sachet plastique), mise en place des code barre (230 € HT à l'inscription pour obtenir son code société + 85 € HT de redevance annuelle), délais de règlement de 90 jours fin de mois le 10 (soit 115 jours de délai moyen à financer, merci le BFR), rédaction des argumentaires de vente pour les réseaux etc.. Pour le moment j'ai évité la présence d'un démonstrateur le samedi après-midi, le financement du référencement à la centrale d'achat et ... on va arréter là.

J'ai contacté trois GSB, trois réseaux "bio" et deux réseaux "généralistes" en France et en Suisse ... et je vais réviser mon manuel du parfait petit commercial depuis le chapitre "traitement des objections". J'ai déja eu droit à "on travaille déja avec X" ...

Plus que 3 chapitres et demain ce sera bon ! je suis chaud

mercredi 5 avril 2006

De la peinture naturelle en suisse ?

C'est particulièrement énervant ! mais ça fait un paquet de commandes que je suis obligé de refuser depuis une quinzaine de jours. En fait c'est plus de 50% des ventes.

Explication : j'ai beau avoir marqué sur le site d'ipharos que la vente en ligne était réservée à la France métropolitaine et bien plus de la moitié des commandes de notre peinture naturelle CASEO depuis quinze jours proviennent de Suisse. C'est à priori sympa sauf que les frais de port ne sont pas du tout les mêmes ! 21,17 euros pour envoyer un colis de moins d'un kilo en Suisse pour un produit qui vaut 7,8 euros ça fait mal.

Bref je cogite ferme à la mise en place d'un réseau de distribution et commence à prendre des contacts. 

A noter donc iPharos recherche des distributeurs, principalement en France, Suisse et Belgique ...

lundi 30 janvier 2006

Diversification -14- Ouverture de la boutique en ligne d'iPharos

OUF !

Mais tous comptes faits cela n'a pas été aussi dur que cela et je ne regrette pas (pour le moment) les choix effectués :

  • Site réalisé sous un moteur de blog (Dotclear)
  • Boutique intégrée avec panier Paypal

qui sont nettement moins lourds que le couple joomla avec oscommerce.

Le résultat est visible ici : http://www.ipharos.fr

A vous de juger

mardi 24 janvier 2006

Diversification -13- Les couleurs de la peinture naturelle à la caséine.

Après pas mal de temps passé sur la formulation de cette peinture, le point final a été mis ce soir avec le choix des premières couleurs retenues.

Il y en a 17 en tout essentiellement composées d'oxydes métalliques (fer et zinc) et de bleu outremer (silico aluminate de sodium). D'autres couleurs viendront s'ajouter dans très peu de temps, notamment dans la gamme des blancs légèrement teintés.

Il n'y a plus qu'à s'occuper de la boutique en ligne !

 

lundi 16 janvier 2006

Diversification -12- Et pouquoi pas un eco label pour la peinture naturelle ecologique ?

Au niveau commercial ce serait une excellente chose, d'autant que selon les critères retenus par la commission de délivrance la peinture naturelle écologique à la caséine passerait haut la main tous les tests. Ils faut dire que la commission demande de respecter des taux maximums d'utilisation de certains produits nocifs et que ma peinture n'en contenant aucun ...

Le seul hic est ICI

Ce n'est pas fait pour une petite boite ! on verra donc plus tard ... peut-être ...

MAJ : Et bien non je ne demanderai pas le label écologique pour cette peinture ! Pourquoi ? non pas parce qu'elle ne respecte pas les critères d'obtention, bien au contraire, elle va au-dela de ce qui est demandé. Mais l'article 8 de la Décision de la Commission du 3 septembre 2002  (2002/739/CE: ) établissant des critères écologiques révisés pour l'attribution du label écologique communautaire aux peintures et vernis d'intérieur et modifiant la décision 1999/10/CE oblge à accompagner le logo du label du texte suivant :

"bonnes performances pour une utilisation à l'intérieur, usage limité de substances dangereuses, faible teneur en solvants"

Hors cette peinture ne contient AUCUNE substance dangereuse ni AUCUN solvant ! Le texte risquerait donc de faire naître une confusion chez le consommateur.

Si vous connaissez un autre label ... je suis preneur !

mercredi 11 janvier 2006

Diversification -11- Et si on lui donnait un nom à cette peinture naturelle écologique ?

Au niveau marketing ce ne serait pas plus mal  !

Sachant que le composant le plus significatif est la caséine, j'avais deux idées en tête :

  • Caséo
  • Casé-in (ou case-in)
  • Caséinos
  • Galathis

Bon je vais me creuser un peu la cervelle mais si vous avez des idées ... n'hésitez surtout pas, elles sont bienvenues !

Diversification -10- Les tarifs de la peinture naturelle écologique

En attendant la réception des derniers échantillons je viens de terminer la grille tarifaire de la peinture naturelle d'iPharos à base de caséine.

Connaissant bien sur mes coûts de revient, j'ai pu positionner cette peinture entre les premiers prix que l'on trouve en grandes surfaces ou magasins de bricolage et ceux des marques réputées. Dans tous les cas la peinture naturelle d'iPharos sera la moins chère de sa catégorie dans une qualité qui n'a rien à envier aux peintures fines pour beaux-arts !

Elle est difficile à comparer avec les autres produits présents sur le marché français car c'est la seule peinture naturelle vendue en poudre et ne contenant AUCUN produit chimique* ni  AUCUN conservateur.

Voici en avant première les tarifs qui seront proposés :

 Unité de vente

 Volume de peinture  Prix TTC
     
 200 g 0,27 l  6,5
 375 g 0,5 l  9,4
 750 g  1 l  14,9

 

 

 

 

 

J'ai peut-être tort de ne pas essayer de profiter de la mode du bio mais je préfère travailler dans la durée ! L'avenir dira bientôt si j'ai eu raison

* Cette peinture ne comprend QUE des produits d'origine ou d'extraction naturelle et non toxiques : caséine française de qualité alimentaire, borax, mélange de terres et d'argiles, oxydes métalliques (fer, zinc).

Diversification -9- Bientôt !

Encore quelques jours et ce sera en place !

Je suis un peu en retard pour la mise en place de la boutique en ligne d'iPharos. Rien de bien grave, ce n'est qu'une histoire de bleu !

En fait il me manquait un pigment bleu pour compléter la gamme de peintures naturelles à la caséine. Comme je suis intransigeant sur l'aspect bio et naturel de ce produit ce pigment bleu était d'importance car il me permettait aussi, par mélange avec du jaune, d'obtenir le vert et de m'affranchir ainsi des oxydes de chrome.

Ce n'est pas tant la recherche du pigment en lui-même qui posait problème (en l'occurence un bleu outremer) que celui du fournisseur. C'est très amusant  de demander des cotations (sac de 25 kg) et de lire les résultats. A ce niveau on peut déja voir que les détaillants et certaines marques margent confortablement. Pour ma part je trouvais moins drôle la réception des devis ... jusqu'à hier où j'ai fini par dénicher LE premier fournisseur avec qui j'ai eu l'impression qu'il ne se foutait pas de moi. Bref un prix presque divisé par deux par rapport à la meilleure offre reçue à ce jour.

J'attends donc les échantillons promis pour terminer le nuancier et mettre enfin en ligne une gamme complète de couleurs pour cette peinture naturelle.

jeudi 22 décembre 2005

Régulateur de température pour four électrique

C'est parti !

Les régulateurs de température évoqués dans un précédent billet sont en vente sur le site d'iPharos . C'est encore artisanal mais la boutique en ligne est prévue pour bientôt (merci François ).

La bonne nouvelle c'est que la gamme PXR3 et PXR4 de Fuji Electric a un petit frère PAS3, qui est un simple thermostat qui pourra satisfaire les constructeurs de fours pour fusion des métaux non ferreux, ou pour équiper un four à émaux. Pour la construction d'un four céramique, les PXR3 et PXR4 avec générateur de consigne restent imbattables !

La mauvaise nouvelle, si cela en est vraiment une, c'est que le modèle le plus évolué dépasse de 2,12 euros la barre annoncée ! De toutes façons à performance équivalente ces régulateurs sont de 30% à 50% moins chers que leurs concurrents .

mardi 20 décembre 2005

Diversification -8- Distribution des régulateurs de température PXR3 et PXR4 de Fuji Electric

Au départ de la création d'iPharos j'avais envisagé de commercialiser des fours en kit pour les constructeurs amateurs. Suite à des difficultés avec un fournisseur pour m'approvisionner en fibre céramique réfractaire, j'avais mis ce projet en sommeil. Il est temps de le faire renaître aujourd'hui sous une forme un peu différente en laissant à l'amateur le soin de la construction du four (qui peut se faire très économiquement en ... béton cellulaire léger. J'en reparlerai) mais en lui fournissant la partie régulation.

Après avoir fait le tour du marché des appareils disponibles j'ai porté mon choix sur la série PXR de Fuji Electric. D'une part, ils disposent de deux appareils dont les caractéristiques en terme de performance et de prix sont très concurrentielles et d'autre part leur responsable produit est particulièrement efficace, réactif et à l'écoute.

iPharos devrait donc commercialiser dans les jours qui viennent les régulateurs de température  pxr3 et pxr4 avec l'option générateur de consigne (2 programmes de 4 rampes et 4 paliers ou un programme de 8 rampes et 8 paliers).

 PXR 3  PXR 4
   

 Les caractéristiques :

  • 1 entrée mesure thermocouple (J, K, R, B, S, T, E, N, PL2)
  • 1 sortie conduite relais mécanique ou statique (triac SSR/SSC) *
  • 1 Générateur de consigne 2x8 segments ou 1x16
  • Algorithme de régulation Tout ou Rien ou PID avec fonctions auto réglante et/ou auto adaptative,
  • Utilisation de la logique floue associée à l'algorithme de régulation PID,
  • Indicateur 4 digits pour l'affichage de la mesure (rouge) et de la consigne (vert) pour le pxr4,
  • Format : pxr3 : 24x48 mm,  pxr4 : 48x48 mm
  • Protection façade avant IP66 - NEMA-4X
  • Alimentation : 85-240 VAC
  • Connexion par bornier à vis M3 intégré

* A choisir à la commande. Un deuxième signal de sortie est disponible en option ainsi que deux sorties relais alarmes.

Ces deux appareils offrent les mêmes possibilités. Le PXR4 affiche en plus en vert la consigne demandée et permet une commande manuelle (réajustement de la consisgne) en cours de programme par simple appui sur les flèches haut/bas.

Et le prix ? je devrais pouvoir sortir ces produits à moins de 200 euros TTC ! Pour qui a déjà recherché un régulateur de température pour une construction amateur de four de poterie ou de céramique ce prix doit laisser rêveur !  Avec un thermocouple de type K et un relais (de préférence statique) c'est en ensemble idéal pour réguler n'importe quel type de four : fonderie, bijouterie, émaux, fusing etc ..., remplacer une régulation devenue défaillante sur un four existant ou mettre en place un process nécessitant un contrôle de température.

mercredi 14 décembre 2005

Diversification -7- Le pigment noir de vigne et ses reflets ...

Une première vue du charbon de cep de vigne réalisé hier, en vue de la production d'un pigment "noir de vigne"  :

Et Cennino Cennini avait raison quand il parlait du reflet bleuté de ce pigment noir. On peut déja l'apercevoir sur cette première photo, mais encore mieux sur celle-ci réalisée après un deuxième test :

lundi 12 décembre 2005

Diversification -6- Le noir, la vigne, Cennini et les pigments

Toujours dans cette quête de la meilleure qualité pour ces nouveaux produits en cours de développement je relisais il y a quelques jours quelques vieux manuels de technique picturale. Je commence déja à travailler sur différents pigments mais il en est un que j'avais oublié et qui pourtant devrait couler de source compte tenu de ma région : Le noir de vigne !

Ce pigment noir, fabriqué avec des charbons de ceps de vignes, est cité avec éloge pour ses reflets bleutés par Cennino Cennini dans son  Il libro dell'arte (Le livre de l'art) paru au XIV ème siècle et qui continue à faire référence. En 1773, J.F. Watin dit à propos du noir de vigne que "[...] c'est le plus beau de tous les noirs ; plus on le broie, plus il donne d'éclat, aussi les Peintres en tableaux s'en servent-ils par préférence".

Il ne restait plus qu'a faire un test ! Grace à Jean-Luc Kriegel*, grand amateur d'art et ami, j'ai pu me procurer un superbe fagot de sarments. Il ne restait plus qu'à en faire ... du charbon ! Pas si simple en fait mais ayant la chance de disposer d'une importante documentation j'ai pu me fabriquer rapidement un micro four à cornue.

Le résultat est ... SUPERBE ! (Je sais un photo serait bienvenue et je vais tacher d'arranger ça.) J'ai ressorti du mini four une soixantaine de grammes de petits fusains de 10 cm de long dont la plupart avaient une extrémité teintée d'un sublime reflet bleu brillant.

Economiquement par contre ce n'est pas un produit qui pourra être bon marché. Disons qu'il se situe dans la gamme de prix d'un bon outremer.  La cuisson dans un four électrique dure entre 6 et 8 heures et le rendement brut ne dépasse guère les 15%. C'est à dire qu'un kilo de sarment ne donne que 150 g de charbon brut. Si de plus on souhaite obtenir un produit de très haute qualité, il faut le purifier et le laver, ce qui génère encore une perte matière non négligeable.

Il ne me reste plus (!) qu'à construire un four électrique un peu plus grand pour lancer une petite fabrication.

A suivre ...

* Jean-Luc Kriegel anime la société Kriegel-Web-Concept et est présent sur le net sous sa marque "WebAquitaine". Avant que je ne laisse plus ou moins tomber la réalisation de sites web pour reconvertir ma société dans la fabrication et la commercialisation de produits naturels (colle et peinture à la caséine, pigments et produits pour beaux-arts) nous avons longuement travaillé ensemble dans la plus parfaite entente.

mardi 6 décembre 2005

Diversification -5- Du choix des pigments naturels et de l'emballage

Cette semaine se passe comme prévue à sélectionner une gamme de pigments pour la peinture pour meubles. Ayant en stock quelques ocres de différentes couleurs j'ai bien évidemment fait mes premiers échantillons avec cette matière tout à fait cohérente avec la philosophie de cette peinture 100% naturelle.

La où le bas blesse c'est au niveau des fournisseurs ! Depuis que les ocres sont à la mode pour les peintures murales à la chaux, le prix des ocres à augmenté, marketing oblige, d'une façon que l'on qualifiera élégamment de "plus que sensible" !

L'ocre naturel n'étant jamais qu'un argile coloré par de l'oxyde de fer (Fe2O3), le plus simple est de jouer les apprentis sorciers et de recréer en quelques heures ce que la nature à réalisé en quelques milliers (millions ?) d'années. Bref je teste cette semaine différentes solutions qui vont du simple mélange de deux ou trois argiles avec de d'oxyde de fer à la fabrication pure et simple de l'oxyde par précipitation d'un sulfate ferreux purifié en présence de noyaux de goethite.

Au vu des résultats obtenus et du temps passé à contrôler le processus, il n'y a aucun intérêt (tout au moins pour les volumes prévus dans les premiers mois), à se lancer dans la fabrication de l'oxyde !

Adieu la fabrication de pigments ? Peut-être pas ! Car si la gamme des oxydes de fer va du jaune au rouge plus le noir, il manque ... le bleu ! Comme il est hors de question d'utiliser un oxyde de métal lourd (cobalt en l'occurence) ou un composé toxique il ne reste plus comme choix qu'un produit chimique (Phtalocyanine) ou un composé de minéraux naturels comme le bleu outremer (silico aluminate de sodium). Si vous avez suivi les précédents billets vous saurez mon choix !

Ayant prévu d'acheter un four dans quelques temps j'avoue que je suis assez tenté pour fabriquer ce pigment ainsi par la même occasion que du bleu égyptien (en partant de l'analyse chimique réalisée par le CNRS sur des peintures d'époque).

Mais avant il reste encore un détail ... les emballages. J'aurais aimé, comme annoncé dans le précédent billet, retenir un emballage sous sachet kraft, mais à la réflexion ce n'est peut-être pas prudent. Il vaudrait mieux retenir une solution totalement étanche et protégeant la caséine de l'humidité. Retour donc vers le sachet en polyéthylène, voire le complexe papier/aluminium/polyéthylène.

A suivre ... 

vendredi 11 novembre 2005

Diversification -3- Les peintures, la santé et le respect du consommateur !

J'avoue avoir une certaine éthique, si ce n'est une éthique certaine ! Les nouveaux produits que je développe, à base de caséine (colle, peintures, galalithe) se positionnent dans le marché émergeant des produits naturels, sains et non toxiques.

Je suis allé faire un tour aujourd'hui dans trois grandes surfaces, pour repérer les peintures dîtes "écologiques" et regarder leur composition ainsi que leur étiquetage.

Le constat est assez sévère (et tant mieux pour moi et le positionnement de mes futurs produits) :

On ne peut pas dire que l'information soit le souci premier des fabricants parce que à part des mentions du type "à la chaux naturelle", "respectueuse de l'environnement" etc... il n'y a aucune information sur la composition. Par exemple, seule une marque sur les quatre repérées arborait le pictogramme Xi sur ses peintures à la chaux. Beaucoup de peintures acrylique, sous prétexte qu'elles ne contiennent pas de solvant ne portent aucune mention sur leur étiquette.

J'ai voulu aller plus loin. Considérant que ces peintures dites naturelles sont toutes à base d'eau, elles contiennent obligatoirement un conservateur (souvent de l'isothiazolinone qui est un allergène particulièrement puissant) et dans la plupart des cas un ou plusieurs éthers de glycol (le site dotapea donne quelques informations fort instructives sur ces produits !). J'ai donc noté quelques numéros de téléphone de services consommateur et ... appelé. Ca a donné à peu près ça :

  • Moi : Bonjour madame je voudrais savoir si votre produit X contient un ether de glycol et quel est la nature du conservateur utilisé ?
  • La dame : La composition du produit est confidentielle Monsieur.
  • Moi : Certes madame, mais je ne vous demande pas la composition de votre produit mais compte tenu de mes problèmes d'allergie je voudrais savoir si votre peinture contient ces deux produits ?
  • La dame : Heu ... ce sont des peintures à l'eau donc ce n'est pas toxique.
  • Moi : Bien sur, c'est pourquoi je souhaiterais utiliser cette peinture mais uniquement si elle ne contient ni éther de glycol ni isothiazolinone auxquels je suis allergique.
  • La dame : iso quoi ?
  • Moi : isothiazolinione ! c'est un conservateur.
  • La dame : Ca fait partie de la composition, c'est donc secret.
  • Moi : Pourriez vous alors me communiquer la Fiche de Donnée Sécurité ?
  • La dame : Heu ! ne quittez pas je vais voir ...
  • La dame (deux minutes plus tard) : Ce document est réservé aux professionnels
  • Moi : Donc en tant que particulier je ne peux y avoir accès ?
  • La dame : non monsieur, désolé
  • Le téléphone : tuuut, tuuut, tuuut

 Et encore c'est la version la plus soft !

Et si je vous dit que ma peinture ne contient QUE de la caséine et des produits 100% naturels, sans éther ou esther de quoi que ce soit, ni conservateur ni rien d'autre et qu'en plus elle coutera moins cher que les peintures naturelles actuelles ... ça vous intéresse ?