jp pellegry [le blog]

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 3 juin 2006

Le missile à pets !

Dans le cadre de mes recherches plutôt scientifiques dans les bases de brevets, il m'arrive parfois de tomber sur des choses surprenantes. Pour preuve ce brevet de jouet lanceur de missile propulsé au gaz. Rien de bien passionant si ce n'est le gas utilisé ... disons on ne peut plus bio et auto-fabriqué ! Séance cassoulet obligatoire avant la mise à feu.

Et ce n'est pas un gag, il y a bien un type qui a breveté ce lance-missile ! le brevet est ICI

mercredi 20 juillet 2005

Nos salaires sont élevés ... mais heureusement il y a des amateurs !

Le dernier billet de David Castera racontant ses mésaventures se termine sur une idée de procédé de fabrication rapide que j’attends avec impatience. Que voulez-vous je suis curieux !

Et c’est peut-être ce qui manque à nos chefs d’entreprises ou à nos ingénieurs : un peu de curiosité et d’imagination.

C’est fou ce que l’on peut réaliser quand on a un peu de curiosité et quand on est amateur. On a l’avantage de prendre un problème de zéro et de ne pas être conditionné par un apprentissage préalable. Et quand en plus madame ne voit pas d’un très bon œil vos dépenses de bricolage vous essayez de limiter les dégâts financiers.

En participant à quelques forums de discussion de passionnés vous pouvez réaliser pour un coût dérisoire :

  • Une pompe à vide pour faire du moulage de composites (compresseur de frigo à la casse).
  • Une fraiseuse numérique 3 axes (moins de 500 euros électronique maison comprise et je ne suis pas électronicien !).
  • Une mini presse à injecter les thermoplastiques (avec les moules réalisés par électroformage).
  • Une perceuse à électroérosion.
  • Un four électrique de trempe des métaux et de cuisson céramique en fibre réfractaire moulée sous vide.
  • Une mini fonderie de bronze fonctionnant au gaz.
  • Et même .. un mini turbo réacteur pour drône avec une turbine de compresseur auto (pas terminée pour cause de recherches sur la réalisation en composites thermostructuraux et de la création d’iPharos !)

Et j’en passe … comme la réalisation de silice colloïdale à partir de silicate de soude (chez Castorama ) et de résine échangeuse d’ion (adoucisseur d’eau). Ca m’évite de commander en Allemagne un fût de 200 litres (Madame n’aurait pas été contente !)

Avant de réaliser tout ça j’ai souvent discuté avec des ingénieurs qui la plupart du temps trouvaient les projets irréalisables … les amateurs eux l’on fait !

Tiens ça me rappelle une histoire de bergers

dimanche 26 juin 2005

Petite histoire pour convaincre les sceptiques de tout poil et aider à la résolution de problèmes !

S'il y a une chose qui a tendance à m'agacer c'est bien dentendre ces phrases "Ca me marche pas !", "Ce n'est pas possible" ... Je vais donc si vous le permettez vous conter une petite histoire. Lisez bien tout le texte. Vous n'avez pas besoin d'information complémentaire. Tout est dit mais sachez lire ou écouter si cette histoire vous est un jour contée :

" En France et en Ecosse, les bergers ont l'obligation de mettre au milieu de leur troupeau un panneau scellé dans le sol sur lequel est gravé le nombre de moutons qu'ils gardent. Un berger au milieu de son troupeau a donc gravé, le panneau suivant :

Il vient de vendre trois moutons. Il doit donc marquer le nouveau nombre de moutons sur son panneau. Hélas pour ce faire il ne peut rien enlever et ne peut que graver un seul nouveau signe. Lequel ?"

Vous avez une idée ?

Le 27/06/2005 : Bravo Phil ! mais cherchez un peu avant de lire sa réponse ... la solution commentée se trouve dans un billet que j'ai daté du 1er janvuer 2000. Bon d'accord j'ai triché sur la date mais ça évite de lire la réponse avant la question ;-)

samedi 1 janvier 2000

Petite histoire pour convaincre les sceptiques de tout poil et aider à la résolution de problèmes ! Soluce ...

Préambule : Ce test a été réellement posé a deux groupes différents. Le premier était composé d'enfants de classes de primaires (en France et en Ecosse vous verrez pourquoi dans quelques lignes) après que l'on ait vérifié qu'ils avaient assimilé le système de comptage en chiffres romains (car vous avez bien lu 9 en chiffres romains sur le panneau, n'est-ce pas ?). Le deuxième groupe était composé de cadres de grands groupes Européens.

Une très forte majorité des enfants a proposé une des deux solutions possible.

80% des adultes n'ont pas été capables de proposer une solution. 15% ont proposé la solution A et 5% la solution B.

Que s'est-il passé ?

Vous avez lu le chiffre 9 en écriture romaine. Le berger ayant vendu trois moutons, vous avez donc cherché comment écrire 6 en chiffres romains en rajoutant un signe. Et .... ce n'est effectivement pas possible. Mais !

Jamais on ne vous a parlé de chiffres romains mais simplement d'obtenir un résultat (marquer le nouveau nombre de moutons sur le panneau) et ce par le moyen de votre choix simplement en "rajoutant un signe". Alors lequel ?

Solution A (15% des adultes)

Vous pouviez rajouter un 6, et on peut alors lire "Une fois six"

Solution B (5% des adultes et la majorité des enfants)

Dans ce cas vous rajoutez un S et pouvez lire SIX (qui s'écrit le la même façon en Français et en Anglais !). C'est la solution la plus satisfaisante.

Alors ? qu'est ce que cela veut dire ? Non pas que les enfants sont plus intelligents que les adultes mais que leur connaissance du système de comptage en chiffres romains étant plus récente, la maîtrisant moins, ils ont plus facilement cherché une solution dans une autre direction. Les adultes eux, se sont conditionnés pour trouver une solution en chiffres romains et n'y arrivant pas ils ont pour la plupart décrété que "Cela n'était pas possible !"; ET POURTANT ...

Alors, face à un problème que vous n'arrivez pas à résoudre ne dites plus "ce n'est pas possible, ça ne marchera pas, je n'y arriverai pas". N'abandonnez pas, ne rejetez pas avant d'avoir :

Changé l'angle de vue que vous avez retenu. Ce n'est peut etre tout simplement pas le bon !

Epilogue : Ayant exercé dans le conseil et la formation pendant quelques années, j'ai eu souvent l'occasion de faire ce petit jeu pédagogique au cours de réunions ou de stages que j'animais. De toutes les populations rencontrées (commerciaux, techniciens jusqu'aux cadres dirigeants de grandes entreprises surtout en France mais plusieurs fois a l'étranger) les résultats étaient identiques en terme de pourcentages de réponses. Après le repas et au quatrième jour d'un stage sur les techniques financières ça vous rebooste une population qui, par exemple, a du mal à passer du concept de tableau de financement à celui d'une gestion pluri-annuelle des flux financiers ! Ça aide aussi pas mal pour faire passer une idée nouvelle ou non-conventionnelle au cours d'une réunion. Ou tout simplement pour essayer de résoudre un problème de quelque nature qu'il soit. (Merci au passage a Isolde Feuillette, ex collègue, qui un jour m'a montré ce petit jeu.)

Dernier conseil. Evitez de montrer ce jeu à vos enfants ! l'une de mes filles a cassé les pieds à toutes les instits qu'elle rencontrait dans la cours de récréation. Ça aide a vous faire remarquer auprès du corps professoral comme un individu bizarre !