jp pellegry [le blog]

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 25 octobre 2006

Une charte pour les peintures naturelles

Suite à mon précédent billet j'ai décidé sur le site de caseo de partir en guerre contre l'utilisation abusive de l'appellation peintures naturelles et de réclamer la mise en place d'une charte claire définissant que qu'elles pouvaient contenir.

Voici le texte :

Peintures naturelles,  

une appellation de plus en plus galvaudée 

et de moins en moins méritée.

L’appellation « peinture naturelle » ne correspondant à aucune réglementation, elle est de plus en plus employée pour qualifier des produits qui ne correspondent pas à l’image que peut en avoir le consommateur.

Il semble qu’il y ait un consensus (1) sur le fait que les peintures naturelles n’utilisent « Pas de composés produits par l’industrie chimique dans leur composition … ».

Cette définition nous semble être une bonne base de référence et permet de refuser cette appellation à tout produit contenant par exemple :

 

 

  • des dérivés pétroliers (masqués dans les compositions sous les termes d’essence minérale, d’isoparaffine, d’iso-aliphatique …)
  • des alkydes d’huiles qui ne sont ni plus ni moins que des résines synthétiques de la famille des polyesters.

Ces alkydes sont fabriqués à partir de dérivés de l’acide phtalique (1,3-Isobenzofuranedione – Xn Nocif) ou maléique (2,5-Furanedione - isomère de l’acide fumarique obtenu par synthèse chimique) réagissant sur des polyols (glycérine ou pentaérythrite) et sont ensuite modifiés par les acides gras insaturés d’une huile (lin, soja …)

 

Nous pensons que qualifier ne peinture «à base de soja ou d’huile de lin» de « naturelle » s’il s’agit en fait d’une peinture dont le liant est une résine alkyde d’huile de soja ou de lin est une tromperie pour le consommateur !

Il est urgent de mettre en place un cahier des charges qui permettrait de définir ce que devrait être une authentique peinture naturelle afin de faire face aux abus de certains fabricants.

Nous demandons à ce que l’appellation « peinture naturelle » soit réservée aux produits dans lesquels il n’entre aucun composé issu de l’industrie chimique ou pétrolière.

 

 

(1) Par exemple Que Choisir n° 437 – mai 2006 – page 39

Peintures naturelles ... on se fout de qui ?

Cela pourrait faire sourire si ça commençait pas à être une règle générale !

Sous le terme "peinture naturelle" certains fabricants, souhaitant surement profiter de la vague "écolo" commencent à sérieusement avoir des problèmes avec l'éthique.

Lire la suite