Je suis en pleine interrogation sur l'orientation stratégique que je dois donner à iPharos, parceque pour être franc, le développement du corporate blogging (blogs d'entreprises) en Aquitaine et la réalisation de sites web avec des outils de gestion de contenu (Content Management System) me coûte plus d'argent qu'il ne m'en rapporte.

Je reste persuadé de la réalité du marché, mais de moins en moins de sa maturité dans notre belle région. Il me faut donc trouver une diversification !

Les mois de juillet et d'août ont été occupés à réaliser une plateforme de blog sectorielle avec l'aide des conseils techniques (via son wiki) d'Olivier Martineau. (re-merci Olivier). Mais je n'ai pas trouvé la viabilité économique du projet. Exit donc.

Depuis quelques semaines j'ai donc repris quelques travaux et études que je menais par simple intérêt personnel et qui auraient pu être publiés sur un site perso de bricolage que j'ai créé il y a un bout de temps et qui concernent d'une part les fours solaires et d'autre part des produits dérivés de la caséine.

J'ai peut-être annoncé un peu trop tôt le développement d'iPharos vers les fours solaires et le photovoltaïsme. Les fournisseurs contactés ne suivent pas malgré les promesses et la saisonnalité pour ce type de produit fait que le moment n'est peut-être pas opportun.

Restent les dérivés caséiniques. A partir de ce produit de base totalement naturel, puisqu'il s'agit de protéines du lait, j'ai développé ou retrouvé un certain nombre de recettes de produits qui s'harmonisent parfaitement avec une tendance "bio" actuelle (colle et peinture pour bois, peinture "bio" sans produit chimique idéale pour les chambres d'enfants etc ...). J'ai surtout réussi à refaire de la Galalithe, matière plastique ancienne 100% naturelle qui a longtemps été utilisée pour faire des bijoux, stylos, boutons et autres produits de luxe.

Alors fours solaires ou caséine ?

Je prendrai la désision d'ici quelques jours.