Notre quotidien local a fait paraître il y a peu de temps un excellent article sur les blogs qui n'est hélas plus en ligne.

Horriblement vexé de ne pas être cité dans l'article ( je plaisante !) contrairement à mon ami jean-luc, je surveille auprès de lui les retombées commerciales qu'il a pu en retirer.

Nada, quetchi, macache, woilou ! rien ! que dalle ! à part un rendez-vous dans lequel une grosse boite locale s'est foutue de sa g... . Mais il vous contera cela lui même un jour s'il le décide.

Combien de temps encore nos entreprises locales vont-elles rester à la traîne ?

Combien de temps encore vont-elles succomber aux charmes des sites zombies en html qui ne servent plus à rien ?

Combien d'entre elles envisagent aujourd'hui de faire un blog d'entreprise ou de troquer leur site en html en blog ? Si vous regardez le nouveau site d'iPharos, franchement vous devinez que c'est un blog ? et pourtant moins de deux jours après sa mise en ligne il était référencé par les trois plus gros moteurs de recherche du marché !

Dois-je embaucher quelques jeunes commerciaux pour aller faire des "opérations commando" dans les zones industrielles en les payant 100% à la commission, histoire de faire comme certaines société très "marketing américain" ?

J'ai beau être seul chez iPharos, je ne continue pas moins à appeler de mes voeux la règle des deux con :

      • CONseil
      • CONfiance

Hélas je ne suis pas sur que mon banquier me donne raison !