Ayant toujours sur mon bureau une statuette (n° 698), souvenir d’un court passage chez Kalisto entre 1996 et 1997, je me demandais ce que devenait Nicolas Gaume. Je viens d’avoir un début de réponse sur le blog du très prolifique Loïc Le Meur.

Je ne suis hélas pas bien sur de la portée de la citation de Churchill dans notre économie nationale et encore moins au niveau local ! Non que je critique l’opinion, je serais même assez d’accord avec mais notre environnement est latin et pas anglo-saxon.

Dommage. N’en déplaise à beaucoup, je l’aime bien moi Nicolas Gaume.

Ce qui me gène dans l’histoire de Kalisto ce n’est pas tant le comportement de Nicolas que celui de son entourage qui s’est laissé porté par la vague.

Lire la suite